Logo

Celle qui travaille et les enquêteurs

En Octobre 1989 se tenait à Montpellier un séminaire sur les enquêtes en milieu tropical. Avec quelques collègues j'assistais aux différents exposés. Les journées étaient longues et les exposés pas toujours très passionnants.

A un moment donné mon voisin de droite, Serge Chauve, me dit "Ca fait beaucoup de monde qui enquête auprès des paysans africains, mais finalement qui travaille vraiment ?". J'ai regardé les conférenciers et ai commencé à les gribouiller les uns derrière les autres sur mon carnet de note. J'ai utilisé un certain nombre de personnages réellement présents lors de ces conférences. J'ai donc dessiné un paysan enquêté par agronome (je me suis déssiné moi-même) suivi d'une sociologue (Marie Rose Mercoiret du CIRAD) suivi d'un anthropologue (Jean Pierre Chauveau de l'IRD) suivi d'un politologue (dont j'ai oublié le nom et l'institution) suivi d'un bailleur de fond (Jean Claude Devez de l'Agence Française de Développement). Ma voisine de gauche (Anne Floquet) me dit "pas sûr que le paysan travaille, souvent c'est surtout sa femme qui bosse le plus". Je rajoutais "la femme au travail" et mon voisin de droite me glisse "et qui c'est qui paie tout ça ?" ... et je rajoute le contribuable. Et le dessin était né..

Il est resté sous forme crayonné de 1989 à 1992 puis, avec l'arrivée des tablettes graphiques et des logiciels de traitement d'image il a été redessiné et mis en couleur sous la forme actuelle..

Vu son succès je me suis mis à relever où il a été vu. Mes collègues et amis me disaient où ils l'avaient trouvé. Il est non seulement affiché dans quelques bureaux du CIRAD ou de l'IRD mais il a été vu :.

Et puis un jour de 2002, alors que j'étais en mission à Diapaga au Burkina Faso (tout petit village à la frontière du Burkina, du Niger et du Bénin), notre équipe a rendu visite aux services agricoles locaux. Nous y avons trouvé deux agents d'agriculture dans des bureaux délabrés en train de se morfondre. Et là, accroché sur la porte d'une armoire métallique rouillée, il y avait ce dessin. Quand je leur ai dit que j'en étais l'auteur, ils m'ont regardé comme si un ange leur est apparu. C'est tout juste s'ils ne se sont pas prosterné..

Si vous aussi vous l'avez vu dans un endroit insolite, vous pouvez m'envoyer un mail pour me dire où vous l'avez vu (marc.roesch.fr@gmail.com).

Vous trouverez ci-dessous le dessin en français, anglais et espagnol.


Femme au travail

Women at work

Mujeres al trabajo